Wiki

Jouer avec les accords

Auteur : leo
Catégorie : Pédagogie
Créé le : 29/04/2011 à 21:43:20
Modifié le : 11/05/2011 à 14:30:36



Visualisé : 66 385 fois

2 commentaires

Votre publicité ici, contactez-nous.
Réservé à l'auteur : Editer
Titre & IcôneImagesContenu

Introduction

Vous avez déjà remarqué les lettres placées sur tout le long de certains morceaux (les miens en particulier) juste au-dessus de la portée ?

Un exemple pour ceux qu'on a perdu au passage...

1.part-avec-dgts-.png


J'espère que vous avez reconnu l'extrait...

Et bien c'est de cela dont il va être question ici.


Pourquoi jouer du piano avec les accords ?

  • Pour pouvoir jouer plus facilement des morceaux sans avoir besoin de lire un accompagnement. Seule une mélodie ornée de quelques symboles peut suffire. Les musiciens de jazz (et pop) ont totalement intégré cette manière de faire. L’écriture complète d’un accompagnement est rarissime dans le jazz. Le musicien improvise en fonction de la grille d’accords qui lui est imposée sur sa partition et du style qu’il veut donner à son interprétation.

  • Pour comprendre la notion d’harmonie en musique qui peut se définir comme l’art de l’écriture verticale, en d’autres termes l’art de faire sonner des sons simultanément.

Dites-vous simplement une chose : quand vous aurez bien compris, seule la portée du haut sera utile, la portée du bas deviendra (presque) superflue...


Définition

D’abord une définition simple : un accord est un ensemble de notes jouées simultanément.
Nous considèrerons que nous avons affaire à un accord lorsqu’au moins 3 sons sont joués simultanément. Jusque là c’est très simple.

3 sons ? Mais pas n’importe lesquels...
Vous verrez très bientôt qu’il faut respecter quelques règles généralement simples pour jouer des accords au piano.

Les bases

Vous avez forcément lu ce wiki sur le nom des notes, dans lequel on (je) vous dit de retenir la nomenclature anglo-saxonne des notes de la gamme, et comme vous avez l’habitude de prendre en compte les conseils qu’on vous donne, vous l’avez déjà parfaitement intégrée...

Pour rappel, retenez ceci :


C = Do
D = Ré
E = Mi
F = Fa
G = Sol
A = La
B = Si


Quelques repères : on peut retenir que Fa commence par F et que La contient A.


Et oui, chaque symbole d’accord commence par l’une de ces lettres en majuscule. Sans aller plus loin pour le moment, vous êtes déjà capable de réaliser l’accompagnement très simple d’une mélodie.


Improviser un accompagnement très simple

Essayons avec la pavane de Fauré.

part_solo_treble-avec-dgts-.png


Avec ce que vous savez vous êtes tout à fait en mesure d’improviser l’accompagnement très simple de cette mélodie !

Pas convaincu ? Je vous aide.
  • Le premier symbole est Am
  • Prenez le A
  • Quelle note ? le La, bravo !
  • Jouez donc un La (à la main gauche) jusqu’au prochain symbole...
  • ...qui est Fma7, prenez donc F
  • F ? le Fa. Jouez un Fa
  • puis G ? Devinez... le Sol, oui
  • Allez comme ça jusqu’au bout de la ligne.

Avec cette première méthode, vous pouvez improviser un accompagnement très simple pour de nombreux morceaux. Essayez par exemple avec Le Beau Danube bleu.

1.0.part-video-.png



Déjà un bon début, non ?

Selon la définition donnée en introduction de ce wiki, nous ne savons pas encore réellement jouer des accords. Les symboles avec lesquels vous venez de jouer en disent encore un peu plus.


Les accords parfaits

On appelle accord parfait un accord de 3 sons composé d’une note fondamentale donnée par la lettre du symbole, d’une quinte juste à partir de la fondamentale et d’une tierce (majeure ou mineure) toujours à partir de la fondamentale. Vous remarquez qu’il y a deux cas possibles en fonction de la tierce. On distinguera donc :


Accord parfait majeur

Un accord parfait majeur aura une note fondamentale, une quinte juste et une tierce majeure (2 tons).


Le symbole

L’accord parfait majeur est simplement symbolisé par la lettre de sa fondamentale. Ainsi, le symbole C, indique que l’on doit jouer l’accord parfait de Do Majeur. On pourra plus simplement dire "accord de Do Majeur". Essayez vous-même :

img1.png




Accord parfait mineur

Un accord parfait mineur aura une note fondamentale, une quinte juste et une tierce mineure (1,5 ton).


Le symbole

L’accord parfait mineur est symbolisé par la lettre de sa fondamentale orné d’un m minuscule (comme mineur). Ainsi, le symbole Cm, indique que l’on doit jouer l’accord de Do mineur. Essayez vous-même :

img2.png




La couleur

Jouez ces deux accords l’un après l’autre. Essayez de décrire ce que vous remarquez...

Vous remarquez une différence de ce que l’on pourra nommer la « couleur », entre ces deux accords. Le majeur étant plus clair et le mineur plus sombre, comme les couleurs.

Cette notion de « couleur » est importante pour comprendre ce qu’est l’harmonie. Les 3 notes de l’accord forment ensemble cette couleur.

Vous verrez très vite que pour obtenir la couleur de Do Majeur, vous n’êtes évidemment pas tenu de plaquer Do-Mi-Sol au fond du clavier dès que vous rencontrez la lettre C. L’important est de retrouver cette couleur de Do Majeur en donnant un motif qui utilise les 3 notes de l’accord.

Regardez par exemple ce que propose Bach pour cette couleur de Do Majeur au début de son premier prélude (première mesure) :

1.00.preludei-video-_0001.png


Le motif de la première mesure est entièrement composé des notes de l’accord de Do Majeur (Do Mi et Sol).

Observez la version du début du Beau Danube bleu. C’est encore la même couleur mais évidemment pas la même musique.

1.0.part-video-.png



Cherchez par vous-même d’autres exemples et faites m’en part ! J’enrichirai la liste d’exemples.

C’est facile à comprendre ? Je trouve aussi...


Exercices

Quelques exemples que je vous propose de considérer comme des exercices. Quelles sont les notes des accords symbolisés par :
  1. F et Fm
  2. A et Am
  3. D et Dm
  4. Et plus difficile :
  5. B et Bm
  6. Bb et Bbm

...

Essayez de trouver par vous-même...
29.gif

...

C’est fait ?

...

Rendez-vous sur le wiki récapitulatif des accords pour vérifier vos réponses.

Au-delà des accords parfaits, vous aurez parfois besoin d’autres types d’accords toujours à 3 sons.


D’autres accords à trois sons


Accord augmenté

Les accords augmentés sont assez similaires aux accords parfaits majeurs, il faut simplement remplacer la quinte juste par une quinte augmentée (4 tons) et le tour est joué.

caug.png


clavier_caug.png



Accord diminué

Pour les accords diminués on pourrait de la même façon remplacer la quinte juste par une quinte diminuée (3 tons), mais ce n’est pas suffisant, la tierce doit en plus être mineure. Pour résumer, un accord diminué est un "empilement" de tierces mineures (1,5 ton).

cdim.png


clavier_cdim.png



Après cela vous êtes prêt(e) pour la suite.

Trois sons pour un accord ne sont pas toujours suffisants...


Accord de septième

Les accords de septième sont appelés ainsi car ce qui les différencie des précédents c’est justement l’ajout d’une septième par rapport à la fondamentale. En somme, on ajoute une tierce au-dessus de l’accord à trois sons.


Accord de septième de dominante – C7

Appelé ainsi car on le trouve sur la dominante (le Ve degré ou 5e degré) de la gamme (majeure ou mineure). Par exemple en Do Majeur :
La gamme de Do Majeur est la gamme que vous jouez en partant d’un Do et en ne jouant que les touches blanches jusqu’au Do supérieur.

Comptez 5 notes à partir de Do, vous arrivez sur Sol, le Ve degré. Jouez le Sol, ajoutez 3 fois une tierce et vous obtenez l’accord de septième de dominante de Do (Majeur ou mineur, c’est le même), sans aucune altération de la gamme. Cet accord est donc bien contenu naturellement sur la dominante (Ve degré) d’une gamme Majeure (ou mineure).

clavier_g7.png



Cet accord est simplement symbolisé par la lettre de sa fondamentale ornée d’un 7.

c7.png


clavier_c7.png



Décortiquons un peu. L’accord de septième de dominante est un accord parfait majeur avec une septième mineure ou bien une tierce mineure au-dessus de la quinte.


Accords de septième mineure – Cm7

L’accord de septième mineure est un accord mineur avec une septième mineure.

cm7.png


clavier_cm7.png




Accord de septième Majeure – Cmaj7, Cma7

L’accord de septième Majeure est un accord Majeur avec une septième Majeure.

cmaj7.png


Il peut être symbolisé de différentes manières : Cmaj7, Cma7, CM7, CMaj7, ou encore C avec un triangle à côté (je n'ai pas trouvé le moyen de le faire au clavier).


Accord de septième diminuée – Cdim7, C°7

L'accord de septième diminuée est un accord à quatre sons constitué d’un "empilement" de tierces mineures. Les notes extrêmes forment ainsi une septième diminuée.

cdim7.png


clavier_cdim7.png


Il peut être symbolisé de différentes manières : Cdim7, C°7.


Accord demi diminué – Cm7b5, Cø

L’accord demi diminué est un accord diminué avec une septième mineure.

cm7b5.png


clavier_cm7b5.png


Il peut aussi être symbolisé de différentes manières : Cm7b5, Cø


La basse inattendue – C/G

Dans l’harmonie, la basse joue un rôle très important. Dans certains cas, pour obtenir une couleur particulière on pourra utiliser une note de basse différente de la note fondamentale. On utilisera alors le symbole de l’accord voulu suivi d’une barre oblique (slash) suivi de la note voulue à la basse.

Par exemple C/G est un accord de Do Majeur (C) avec Sol à la basse. Dans l’exemple qui suit, nous ne répétons pas le sol au-dessus du Mi car il n’est pas utile. Le Sol est déjà présent à la basse.

c_g.png



Autre exemple, toujours le premier prélude de Bach, observez la deuxième mesure cette fois :

1.00.preludei-video-_0001.png


C'est un accord de "Ré mineur 7" sur basse de Do et évidemment, c'est ce que réalise le motif de Bach.

Conclusion

Ce wiki n'est ni parfait, ni exhaustif, il ne demande qu'à s'enrichir encore en fonction de vos remarques, besoins et suggestions.

N'oubliez pas d'aller faire un tour vers ce wiki récapitulatif.